soignants_monde_ado_f

L’entretien centré sur la personne est une des techniques utilisées par Carl Rogers dans sa pratique thérapeutique

De quoi s’agit-il ?

Un entretien centré sur la personne, est un entretien durant lequel l’accompagnant exerce une écoute active et entière de son client. Un entretien où nous laissons sa place à l’autre en ne lui infligeant pas la lecture de sa situation à travers le prisme de notre projection et nos théories. Cependant nous avons à mettre à disposition nos savoirs, l’entretien centré sur la personne vise à écouter l’autre avec suffisamment d’empathie, de capacité à se mettre à la place de l’autre pour lui proposer les lectures dont il a besoin, et suivre son chemin.

 

Comment ça se passe ?

Un entretien centré sur la personne va commencer avec une question ouverte, laquelle permet une réponse personnalisée et subtile.

« Que se passe-t-il aujourd’hui pour vous ? »

« Quels sont les sujets dont vous souhaitez parler aujourd’hui ? »

« Que ressentez-vous aujourd’hui ?»

Le contenu de la réponse guidera la suite de l’entretien. Pour la personne s’exprimant aisément, l’entretien visera à approfondir la situation, et à laisser émerger les réponses adaptées. Pour certains, d’autres questions permettront à la personne de peu à peu trouver les mots pour exprimer ses sensations et sa richesse.

Quel est le rôle du thérapeute ?

Notre posture intérieure est alors une écoute totale. Je dis parfois que durant les entretiens je suis « tous sens dehors », cette façon de m’exprimer essaie de transmettre cette notion d’ouverture à tous les possibles, quels que soient les moyens utilisés par le client pour s’exprimer.

Si le contenu du discours de la personne est à écouter, le comment, sa posture, son attitude générale, sa courtoisie ou sa « non courtoisie », nous mettent sur la voie de ce qui a du sens pour elle, ou bien de ce que sont ses peurs.

Le rôle du thérapeute est d’écouter tout cela, et de reformuler ce qui a été dit. Cette reformulation permet de s’assurer d’avoir compris, mais cela permet aussi que le client entende ce qu’il a dit et que le cas échéant il le corrige ou le précise. La pensée est un processus, avec un contenu qui chemine, une dynamique qui en elle-même fait déjà évoluer la personne.

Une autre technique adaptée à cette écoute totale est de partager au patient ce que vous thérapeute vous ressentez en l’entendant « je ressens en vous écoutant qu’il y a de la tristesse en vous ». Libre au patient de reconnaitre ou non cette émotion comme étant sienne.

Dans le cas où il ne la reconnait pas cette intervention vous permettra de l’inviter à explorer son émotion pour la nommer.

Dans le cas où il la reconnait, deux situations sont alors possibles. Cette émotion était connue de lui, cette émotion n’éait pas connu de lui, et votre proposition lui permet d’en prendre conscience.

Ces interventions ont toujours comme objectifs d’aider le client à avancer dans la clarification de ce qu’il vit.

Enfin, des relances appropriées sont importantes pour favoriser l’expression du client .Il est possible de répéter les derniers mots, comme une invitation à en dire davantage. Il est aussi possible d’interroger pour aller plus loin dans la réflexion, « lorsque vous dites cela que ressentez vous », « lorsque vous ressentez cela, à quelle autre situation pensez vous… »

Quels en sont les bénéfices ?

Le premier bénéfice est la sécurisation de votre client, il est ici bien écouté, bien accueilli dans ce qu’il est, et sans que chacun aie besoin de ramener la situation à lui comme cela peut être le cas dans son entourage ( « tu dis cela mais moi je crois que… »). Dans l’entretien sur la personne il s’entendra dire « j’ai entendu que vous disiez cela, est-ce bien cela ? ».

Le deuxième bénéfice, est qu’ainsi accompagnée, la pensée chemine et l’analyse s’affine, laissant émerger après l’expression de la pensée et des émotions, la troisième voie, celle qui offre des perspectives.

Enfin, cette approche de la personne laisse place à tous les possibles, y compris à l’expression de ce qui parfois est marqué par l’interdit, les conflits, le jugement. Ainsi libérée de tout jugement la parole devient révélatrice et de plus en plus juste.

Cette façon d’aborder les personnes est utile dans bien des domaines qui dépassent la thérapie. Ceux sont les clés pour une parole vraie qui vous permet d’accueillir votre client, quel que soit l’accompagnement que vous lui proposez dans ce qu’il est.

Pin It on Pinterest

Share This