Le sommeil du bébé est primordial pour lui et pour ses parents.
Pour lui car il continue à se développer, il apprend un rythme et de l’autonomie.
Pour ses parents car c’est une nécessité vitale !

Il est nécessaire d’apprendre très tôt à l’enfant à dormir seul et dans son lit, cette acquisition sera d’autant plus aisée qu’elle aura eu lieu dès le début de la vie du petit. Une fois que l’on s’est assuré que l’enfant n’avait pas de besoin particulier on peut le laisser. Il y a des pleurs d’endormissement qui peuvent durer un petit moment. Et des astuces pour aider l’enfant.
En revanche si le sommeil ne se met pas en place, cela vaut le coup de consulter pour aider son enfant avant de rentrer dans le cercle infernal de parents épuisés qui n’ont plus les moyens de réagir.
Plusieurs techniques peuvent être sollicitées une fois les causes médicales écartées : psychologie, ostéopathie, sophrologie, huiles essentielles…

Le sommeil de l’enfant est un lâcher- prise, une parenthèse pout lui qui est aux aguets parfois anxieux pour des raisons qui nous échappent à nous adultes. Et parfois en lien avec l’anxiété de la maman. D’où l’idée de la consultation bébé /maman ou bébé/parent.

Le problème s’il n’est pas résolu peut durer très longtemps. J’ai reçu en consultation un petit garçon de 5 ans qui venait voir sa mère toutes les nuits. En fait il semblerait qu’il venait voir si sa maman allait bien, dans un contexte familial particulier. Lui signifier que sa maman prenait soin d’elle par elle-même, et que ce n’était pas son rôle, a mis fin aux réveils nocturnes.
J’ai aussi vu des enfants beaucoup plus grands avoir besoin certains soirs de la présence d’un parent pour s’endormir. Si l’on souhaite changer la situation il faut modifier les rituels du coucher.

Enfin pour les tous petits comme pourrai les plus grands, la fermeté de l’adulte qui dit à son enfant qu’il ne veut pas se lever la nuit peut aussi faire la différence.

Dernière astuce, en avançant l’heure du coucher d’un quart d’heure ou d’une demi-heure on peut aussi considérablement faciliter les choses. Un enfant trop fatigué peut avoir encore plus de mal à s’endormir !
Bon sommeil à tous 😏.

Pin It on Pinterest

Share This