Sonia Assier

Psychologue clinicienne

Après avoir obtenu mon diplôme de Psychologue clinicienne à l’Université d’Aix-Marseille en 2014, j’ai exercé plusieurs années en France comme psychologue clinicienne en milieu hospitalier. J’ai pris en charge des patients vulnérables, victimes, en situation de crise, de maladie, de perte et de deuil. Les temps de thérapie pouvaient être courts, moyens et longs. J’ai ensuite pratiqué plusieurs années au Québec (Canada), où je suis membre de l’Ordre des Psychologues du Québec. Cette pratique, en milieu privé, m’a amenée à prendre en charge des patients présentant différents troubles et différentes psychopathologies. Enfin, j’ai pu découvrir la Colombie-Britannique (Canada) dans un autre champs de pratique que la psychologie clinique ; mon but étant resté d’aller à la rencontre de la singularité psychique de tout un chacun.

Mon approche psychodynamique d’orientation analytique pose le non-jugement et la bienveillance au centre de la thérapie et des séances de soutien. Ainsi, le patient peut s’exprimer librement, sans craindre de gêne, de honte, ou d’incompréhension. L’alliance thérapeutique est un point primordial que je développe et nourris par l’écoute, l’empathie et la présence dans le lien. Dans la rencontre psychothérapeutique, je m’intéresse particulièrement à la relation entre les émotions et les mots du patient, la place et le rôle de l’ambivalence, et la difficulté à vivre des paradoxes intrapersonnels. L’enjeu est donc de trouver une profonde honnêteté avec soi-même dans un souci de prendre soin de soi. L’espace intime que je vous réserve est une ode à l’égoïsme bienveillant et au penser-à-soi. Redéfinir ses priorités, pouvoir s’autoriser à être bien, simplement : ce sont des objectifs que je pense atteignables par l’introspection guidée, une fois la souffrance entendue, comprise et contenue.C’est avant tout portée par une grande curiosité de l’être humain, de son fonctionnement et de ses questionnements, que je me suis intéressée à la psychologie. Forte de la richesse de mes pratiques, je choisis aujourd’hui de proposer mes services de psychothérapie en ligne, en français et en anglais. Je m’adresse à une patientèle en proie à la souffrance psychique et à des questionnements profonds, et ce, dans un temps thérapeutique plus ou moins long ; car là se trouve l’une des clés du mieux-être : respecter la temporalité psychique de chacun. Mes études, comprenant une formation supplémentaire de deux ans (Diplôme Inter-Universitaire de l’Université Lyon 1 Claude Bernard), couplées à mon expérience en France me permettent de pratiquer dans plusieurs champs de la souffrance psychique, comme par exemple les problématiques d’anxiété, d’angoisse, de stress, de dépression. J’accueille aussi les problématiques d’estime de soi, d’attachement, de deuil, ainsi que les problématiques du domaine de la périnatalité (désir d’enfant, grossesse, postpartum, deuil périnatal) et de parentalité. Enfin, je travaille aussi avec des personnes en proie à des problématiques de recherche de sens, d’exploration existentielles.

Je propose des séances de 50 minutes pour un tarif de 45 euros [en moyenne] par séance et ce, une fois par semaine. Malgré les remboursements possibles proposés par certaines mutuelles, une thérapie reste un engagement financier ; c’est pourquoi nous pouvons discuter ensemble d’une formule qui vous serait accessible, tout autant qu’à moi en tant que professionnelle.​